Peinture

LE TRAVAIL DE PEINTURE EST UN LOT CURIEUX. C’EST À LA FOIS CELUI QUI PARAÎT LE PLUS ACCESSIBLE, MAIS AUSSI, SOUVENT, CELUI QUI EST LE PLUS LONG ET FASTIDIEUX. IL SERA FACILE DE METTRE UN SIMPLE COUP DE PROPRETÉ, MAIS LA TÂCHE SERA PLUS ARDUE SI IL FAUT TRAVAILLER DES SUPPORTS ABÎMES POUR LES REMETTRE EN ETAT ET OBTENIR UNE JOLIE FINITION.

Tout commence par le début..

Avant d’entamer les choses sérieuses, on va commencer par déposer la vieille tapisserie à fleurs. Détapisser c’est la loterie, soit vous avez une couche collée sur un support imprimé et c’est le bonheur, soit les couches se sont accumulées au fil des modes successives et là, c’est la pénitence. Ensuite, avant de prendre nos outils et nos sceaux d’enduit, on va se montrer respectueux et protéger les sols, les faïences et la cheminée.

Le plus dur arrive, il faut préparer des murs

Après une passe de ponçage de propreté, on imprime les murs avec une impression adéquate, ce qui va permettre de bloquer la porosité des supports. Ensuite pour pour obtenir un mur ou un plafond lisse, il va falloir réaliser 2 à 3 passes d’enduit. Une autre phase importante est celle du ponçage. Il faut avoir l’œil affûté et la main habile pour poncer juste ce qu’il faut afin d’effacer un maximum de défauts. Après cette longue épreuve, les murs sont enfin prêts à être peints.

Et on finit par peindre

Sur nos jolis murs préparés, on applique une nouvelle couche d’impression pour bloquer notre couche d’enduit et 2 couches de peinture de finition à la teinte voulue. L’application de la peinture se fait soit aux rouleaux soit à l’airless (pistolet). Pour finir le travail, on s’occupe des portes, des plinthes et autres surfaces diverses.